Moonrise Series

Les Quatre Lunes


BOITE A OUTILS

-

CONSEILS NATUROPATHIQUES AU FIL DU MOIS

synthèse des Modules passés

Moon_LesQuatreLunes_FemmeSage_SiteInternet_02 copie.jpg
 
 

FEMME SAGE

-

RECOMMANDATIONS NATUROPATHIQUES PENDANT LES RÈGLES

Buvez suffisamment d’eau

Pour soutenir le travail de détox de votre organisme. Un verre d’eau (à température ambiante ou chaude) toutes les heures le temps de vos lunes. Buvez de l’eau pure, et non pas uniquement du thé ou des tisanes: cela permettra de soutenir la détox sans donner plus de travail à votre organisme.

Allégez vos repas

Mangez des repas plus simples, plus sains, moins transformés, plus faciles à digérer. Composez vos repas de peu d’éléments différents. Si vous le souhaitez, vous pouvez faire une monodiète sur un repas: pendant un repas, mangez uniquement de la compote de pomme sans sucre ajouté, ou du riz complet, de la soupe de légumes… le tout sans matière grasse. Vous pouvez aussi faire un jeûne intermittent, qui consiste à garder un temps plus long de jeûne entre deux repas. Pour cela, il vous suffit de sauter le repas du soir ou du matin. Il est préférable de le faire le soir car c’est la nuit que l’organisme fait sa détox.

Pendant la période prémenstruelle et au début des règles, vous pouvez avoir envie de manger plus. Ne vous privez pas outre mesure, n’ayez pas l’impression de vous mettre au régime: si vous prenez un peu de poids avant et pendant vos règles, vous allez le perdre tout de suite après. En général les envies de nourriture réconfortante se stabilisent au bout de quelques jours, et l’on mange moins naturellement. Vous pouvez en revanche essayer de mieux choisir vos aliments, pour qu’ils vous réconfortent sans provoquer d’inflammation.

Évitez les aliments pro-inflammatoires

L’inflammation ressentie au niveau de l’utérus est très souvent en lien avec celle de l’intestin. Plus votre intestin sera en bonne santé, moins vous aurez mal pendant vos règles.

Pendant vos règles (et si possible une semaine avant), évitez les aliments pro-inflammatoires: sucre, alcool, gluten de blé, produits laitiers, charcuteries, café, et la mauvaise nourriture industrielle en général. Si vous mangez de la viande, veillez à en consommer de petites portions pour éviter la putréfaction intestinale. En général, rien qu’en diminuant ou en arrêtant le sucre, on obtient de très bons résultats sur les douleurs de règles.

Si certains aliments ne vous réussissent pas au niveau intestinal (comme les aliments crus, ou trop riches en fibres), évitez-les aussi pendant cette période. Mangez des légumes cuits faciles à digérer (courgette, courges, pommes de terre, carottes, haricots verts, fenouil…) et évitez les aliments gazogènes (choux, artichaut, pois chiches, lentilles…).  

Consommez des aliments riches en fer

Chaque mois, au moment des règles, on perd du sang et donc du fer. Veillez à manger des aliments riches en fer tout le temps du cycle, et écoutez particulièrement vos besoins/envies de ces aliments après les règles, afin de donner au corps ce dont il a besoin. Sans fer, il est difficile de “faire” ! Le fer permet l’action.

Liste des aliments riches en fer: la viande rouge et le foie qui sont très connus, mais que l’on peut très bien remplacer par des portions suffisantes de: lentilles, ortie, spiruline, algues de mer, graines de courge, quinoa, épinards, graines germées, etc.

Évitez les excitants

Et notamment le café. Votre corps a besoin de se reposer, pas d’être poussé à l’action ! De plus, le café induit de l’inflammation digestive, ce qu’il vaut mieux éviter.

Dormez plus et faites des siestes

Couchez-vous plus tôt le soir, dormez plus longtemps le matin si vous le pouvez. Faites une sieste l’après-midi. Allongez-vous plusieurs fois par jour, même pour quelques minutes seulement.

Exercice physique

Évitez de rester trop longtemps assise ou allongée lorsque vous avez vos règles. Marcher ou faire un exercice physique très doux vous aidera à décongestionner le petit bassin et encouragera l’écoulement harmonieux du sang. Attention à éviter les postures inversées en yoga (les pieds en l’air et la tête en bas), et les sports qui demandent trop d’effort: le corps a besoin d’une pause pour reconstituer son énergie.

Choisissez des protections hygiéniques adaptées

Les serviettes lavables ainsi que la coupe menstruelle sont les protections les plus adaptées, car elles évitent le contact avec les matières synthétiques, produits chimiques et perturbateurs endocriniens. Ces solutions ont aussi un impact écologique moindre. Vous pouvez aussi vous essayer au flux instinctif libre lorsque vous êtes chez vous.

Favorisez l’écoulement du sang

Il n’est pas bon que le sang stagne dans l’utérus: le sang des règles doit s’écouler autant que possible. Évitez l’usage abusif de tampons ou de cups: portés trop longtemps, ils empêchent l’écoulement naturel du sang. C’est surtout le cas la nuit, en position allongée: il est préférable de porter des serviettes (notamment les serviettes lavables) pour que le sang puisse bien s’écouler.

Offrez de l’espace à votre corps

Évitez les vêtements serrés: offrez de l’espace à votre ventre qui est naturellement plus gonflé pendant vos lunes.

 
 

 
Moon_LesQuatreLunes_JeuneFille_SiteInternet_01.jpg
 

JEUNE FILLE

-

QUELQUES CONSEILS D’HYGIENE DE VIE

Organisez votre alimentation

Cette phase vous donne la capacité de vous organiser. Profitez-en pour réfléchir à ce que vous souhaitez manger ou pas pendant le mois à venir. Faites un plan d’alimentation, remplissez vos placards de bonnes choses et pensez aux moments où vous aurez moins d’énergie ou moins la tête à ça pour vous en occuper.

Expérimentez de nouvelles habitudes alimentaires

Comme l’énergie est là, c’est le moment d’expérimenter de nouvelles habitudes. Faites germer des graines, faites du kéfir maison ou testez le miam-ô-fruits de France Guillain pour le petit déjeuner…

Donnez-vous des défis alimentaires

Vous avez de l’énergie, alors profitez-en pour vous donner des petits ou grands défis ! Une cure sans sucre, quelques jours sans gluten, sans laitages, une monodiète, le jeûne intermittent… C’est le meilleur moment pour commencer.

Consommez des aliments riches en fer

C’est important pour toutes les femmes, et particulièrement pour celles qui sont fatiguées après leurs règles. Avec les règles, vous avez perdu du sang, et donc du fer. Continuez comme dans la phase de la Femme Sage à manger des aliments riches en fer: lentilles, ortie, spiruline, algues de mer,  graines de courge, quinoa, épinards, graines germées, etc.

Exercice physique

L’activité physique est idéale dans cette période pour faire circuler l'énergie montante dans le corps. Alors n’hésitez pas à bouger votre corps et à faire plus d’activité physique cette semaine là. Cette phase du mois est propice à la performance, aux défis sportifs. Vous pouvez ressentir l’envie de vous dépasser et de vous défouler.

Si vous êtes trop sédentaire, il se peut que vous vous sentiez oppressée par le trop plein d’énergie stagnante, c’est pourquoi il est important de bouger. Vous pouvez simplement danser quelques minutes tous les jours de manière intuitive ou aller marcher: l’énergie vitale a besoin de circuler.

Gardez cependant en tête que vous êtes cyclique, et ne vous étonnez pas de ne pas avoir les mêmes capacités ni la même envie de faire du sport tout au long du mois.

Profitez du matin ou du soir

Comme dans cette phase nous avons moins besoin de dormir, nous pouvons mettre à profit le temps du matin ou du soir (en fonction de si nous sommes du matin ou du soir) pour faire ce qu’on désire faire.

Si vous êtes fatiguée

C’est peut-être parce que vous ne vous êtes pas assez reposée pendant vos règles, ou plus généralement depuis quelques semaines / mois. Acceptez que ce mois-ci le regain d’énergie de la Jeune Fille ne sera pas au rendez-vous, et reposez-vous.

La montée d’énergie après les règles est différente d’une femme à l’autre. Si vous avez vécu des règles particulièrement douloureuses ou abondantes, il est normal de vous sentir fatiguée. Nous verrons dans le module 6 comment vous accompagner à ce sujet.

Il est aussi normal de ne pas se sentir aussi dynamique en hiver qu’au printemps. Remettez-vous dans le contexte global de l’année et des saisons.

N’en faites pas trop

Gardons en tête que même si nous avons plus d’énergie, cela ne veut pas dire qu’il faille vivre trop dans les excès. Se coucher trop tard à répétition, fumer, boire trop d’alcool ou de café sont des habitudes qui à long terme auront des conséquences sur notre santé et notre bien-être général. Même si cette phase est propice à la fête et aux sorties, il n’est pas nécessaire de brûler la vie par les deux bouts, sous peine d’épuiser son système nerveux et de développer une fatigue chronique.


 
Moon_LesQuatreLunes_Mere_SiteInternet_01.jpg
 

LA MERE

-

RECOMMANDATIONS NATUROPATHIQUES PENDANT L’OVULATION

Faites la paix avec votre corps

Profitez du fait que vous avez plus d’énergie et que vous êtes dans de bonnes dispositions émotionnelles pour prendre le temps de connecter avec votre corps. Parlez-lui comme à un ami. Dites-lui que vous avez confiance en lui, en ses capacités de guérison et de régénération. Dites-lui que vous l’aimez: “mon ventre rond je t’aime”, “mon dos qui me dit que j’ai trop porté je t’aime”… Parlez-vous avez des mots d’amour, appelez-vous “ma chérie”, “ma belle”, et déployez envers vous-même toute la douceur que vous êtes capable de donner aux autres.

Profitez de votre énergie et de vos sens en éveil pour prendre soin de votre corps

Tous vos sens sont en éveil: le toucher, le goût, l’odorat… Prenez le temps de toucher votre corps, de le masser, d’huiler votre peau, de faire des masques d’argile, des bains d’huile pour vos cheveux… Venez déposer une goutte d’huile essentielle de rose, d’orange douce ou d’ylang ylang au creu de votre cou.

Faites des brossages à sec

Stimulez la circulation lymphatique et sanguine et luttez contre la cellulite en brossant votre peau à sec avant la douche. Prenez une brosse pour brossage à sec ou brossage lymphatique (à trouver sur internet) et brossez votre peau jusqu’à ce qu’elle soit légèrement rouge: ça ne doit pas être douloureux ! Brossez la peau dans le sens de la circulation de retour: depuis les extrémités vers le cœur. Vous pouvez le faire jusqu’à une fois par jour.

Huilez votre peau avant la douche

Masser votre peau avec de l’huile de sésame avant de prendre votre douche la protègera de l’eau calcaire, et vous permettra de ressortir toute douce et hydratée. Massez toujours dans le sens de la circulation de retour: depuis les extrémités vers le cœur. Vous pouvez faire cela après le brossage à sec.

Faites du sport

Profitez de vos facilités en bouger et de votre vitalité pour pratiquer plus d’activité physique. N’hésitez pas à allier l’envie de bouger à celui de vous faire plaisir en dansant (même seule chez vous!).

Prenez soin de votre besoin de contact physique

A cette période, nous pouvons ressentir le besoin de contact physique, d’être prise dans les bras de quelqu’un… Demandez-à vos proches de vous faire des câlins et donnez des câlins à ceux qui ne désirent autour de vous ! C’est le bon moment pour prendre un rendez-vous pour vous faire masser, ou pour aller chez l’ostéopathe, le magnétiseur, etc.

Mangez pour vous faire plaisir

Vos papilles gustatives sont en éveil ! C’est le moment de vous faire plaisir avec de bons produits de qualité. Achetez de super beaux fruits chez le primeur, des légumes de toutes les couleurs, et croquez la vie à pleines dents ! C’est un bon moment pour prendre plaisir à cuisiner toutes ces beautés de la nature. Pensez à mastiquer pour profiter de chaque bouchée.

Si vos règles ont tendance à être douloureuses

Commencez dès maintenant à faire attention à votre alimentation, en mettant en place les règles d’alimentation anti-inflammatoire que nous avons déjà vues dans le module de la Femme Sage.

Prenez le temps pour faire l’amour ou de vous donner du plaisir

C’est le parfait moment pour prendre du plaisir sexuel. Donnez-vous le temps et l’espace pour expérimenter seule ou avec un partenaire toute la sensibilité de votre corps, tous les espaces sensibles à activer. Abreuvez-vous à la source sacrée du plaisir sensuel. Evitez d’être trop speed pendant cette période, ou vous risquez de ne pas laisser la possibilité à votre corps de s’exprimer pleinement en ce sens.

Utilisez un œuf de yoni ou œuf de jade

C’est un œuf en pierre semi-précieuse que l’on insert dans le vagin. Cette pratique a une action à la fois physique, énergétique et émotionnelle. On l’utilise pour renforcer le périnée, pour prendre contact avec son féminin, pour renforcer la circulation énergétique dans cette zone, pour renforcer la libido et rééquilibrer le système hormonal. Cette pratique, si elle est bien accompagnée, peut aider à guérir des traumas.

Pour les parisiennes, nous conseillons pour découvrir cette pratique l’atelier “Le Tao de la Femme Lune” une fois par mois au Centre Tao avec Lila Verdi, merveilleuse enseignante toute en douceur et en subtilité.

 

Moon_LesQuatreLunes_Enchanteresse_SiteInternet_01.jpg
 

L’ENCHANTERESSE

-

RECOMMANDATIONS NATUROPATHIQUES PENDANT LA PÉRIODE PRÉMENSTRUELLE

Alimentation: ne vous privez pas

Il est normal, pendant cette période, d’avoir plus envie de manger. Souvent, on a envie de gras, de sucré, de réconfortant… L’idée n’est pas de se priver à tout prix, car souvent le poids pris pendant le SPM part avec l’arrivée des règles. Mangez donc à votre faim, sans vous priver. Cependant, si vous savez que vous avez tendance à avoir un SPM fort et des règles douloureuses, veillez à bien choisir les aliments que vous consommez.

Si vous avez tendance à avoir mal pendant vos règles, adoptez une alimentation anti-inflammatoire dès le début de la phase Enchanteresse

Dès le jour 20-21 de votre cycle, évitez les aliments pro-inflammatoires: sucre, alcool, gluten de blé, produits laitiers, charcuteries, café, et la mauvaise nourriture industrielle en général. Si vous mangez de la viande, veillez à en consommer des portions raisonnables pour éviter la putréfaction intestinale. Si vous avez des intolérances, évitez aussi les aliments auxquels vous êtes intolérante. Si votre intestin est irritable, mangez des légumes cuits faciles à digérer (courgette, courges, pommes de terre, carottes, haricots verts, fenouil…) et évitez les aliments gazogènes (choux, artichaut, pois chiches, lentilles…).

Soutenez la détox du foie

Si le foie est surchargé, il détoxifie et dégrade moins bien les oestrogènes, si bien qu’ils continuent à circuler dans l’organisme, entraînant une hyperoestrogénie. Pour cela, vous pouvez mettre en place des détox régulières (Cf. chapitre Conseils naturopathiques dans le Module 4 sur la Mère).

Parfois, le foie n’arrive pas à faire son travail car il lui manque certains éléments, et notamment de la vitamine B6, du magnésium et du zinc.

Prendre des plantes du foie peut aussi être très intéressant: artichaut, radis noir, chardon marie, pissenlit, romarin… Je propose souvent aux femmes de prendre deux gélules d’artichaut-radis noir le soir 15 jours par mois à partir de l’ovulation.

Soyez active si le corps le demande

La phase Enchanteresse amène souvent le besoin de se défouler, de libérer son énergie… Ca passe parfois par le besoin de ranger, de faire du tri, de vous débarrasser d’objets qui vous encombrent… Utilisez cette énergie en la dirigeant vers quelque chose qui vous fait du bien.

Mettez votre corps en mouvement

Le sport peut être un excellent moyen de réguler la phase prémenstruelle. Tant que vous en avez l’énergie, faites de l’exercice physique. Ne vous étonnez pas de voir cette énergie réduire à mesure que les règles arrivent, et que la Femme Sage arrive. Écoutez votre besoin de ralentir au moment où il se manifeste.

Dormez suffisamment

Le SPM s’aggrave lorsqu’on manque de sommeil.

Faites-vous passer en premier

Accordez-vous de l’importance. Prenez du temps libre. Chouchoutez-vous… L’Enchanteresse vous parle et il est important de lui laisser la place pour qu’elle puisse faire son travail de transformation.

Libérez vos émotions

Reposez-vous, levez le pied… et extériorisez en écrivant, en discutant, en exprimant vos émotions. Chantez, dansez, allez dans la nature.

Observez ce qui, dans le mois passé, n’a pas été digéré

Toute chose qui vous aurait blessée, énervée, attristée ou mise en colère pourrait s’accumuler en vous et créer de la tension. Notez les idées qui vous viennent pour améliorer la situation pour le mois à venir, ou la prochaine fois que vous serez confrontée à une situation similaire.

Pour le SPM, voir partie “Prendre soin des problématiques du féminin”