Moonrise Series

Les Quatre Lunes


MÈRE

-

Dans le Coeur et la Tête de la Mère

Moon_LesQuatreLunes_Mere_SiteInternet_01.jpg
 
 

VERSION AUDIO - Bientôt disponible

audio Block
Double-click here to upload or link to a .mp3. Learn more

Dans le cycle menstruel, la phase de la Mère est celle de l’ovulation. Cette phase est, avec celle de la Jeune Fille, la phase la plus appréciée par notre société.



CE QUE LA MERE NOUS APPORTE D’UN POINT DE VUE PSYCHO-EMOTIONNEL

La Mère vibre et prend plaisir:

  • Facilité à vivre, à faire les choses du quotidien

  • Sensation de légèreté

  • Gratitude, bonheur simple d’être en vie

  • Confiance dans le processus

  • Rayonnement, douceur, la vie comme du miel chaud

  • Sensualité, plaisir

  • Envie de beau et de bon

  • Sensation d’être plus amoureuse de son ou sa partenaire, ou envie de nouvelles rencontres

  • Réaction émotionnelles douces, comme des vagues

  • Certaines femmes prennent des rendez-vous importants, organisent des fêtes de famille, planifient des vacances, entreprennent des aventures…

La Mère accueille, écoute, prend soin:

  • Capacité à être en lien avec les autres

  • Empathie, altruisme, capacité à accepter les autres tels qu’ils sont

  • Possibilité d’écouter longtemps, de se mettre à la place des autres, de les comprendre profondément

  • Générosité

  • Patience, douceur

  • Capacité à tisser des relations amicales ou professionnelles durables

  • Envie de convivialité, de recevoir à la maison

  • Besoin d’un environnement confortable et chaleureux

  • Capacité à apaiser les conflits

  • Capacité à donner et même à se faire passer au second plan pour prendre soin des autres, à se sacrifier

  • Reliance avec le monde, avec ceux qui souffrent


 
Moon_LesQuatreLunes_Mere_SiteInternet_06.jpg
 

La Mère possède une énergie plutôt yin, qui fait une transition assez douce de la Jeune Fille à la Mère. Avec les taux d’œstrogènes qui atteignent leur pic lors de l’ovulation, la fougue et l’empressement de la Jeune Fille font place à l’expansion et à la tranquillité de la Mère.

Comme la Jeune Fille, la Mère est tournée vers l’extérieur. Ce n’est pas le temps de l’introspection, mais plutôt celui de prendre du plaisir, d’être dans la joie de l’instant. Après les phases précédentes, c’est souvent un soulagement que de pouvoir faire une pause et profiter du simple fait d’être en vie ! La Mère est présente à la réalité concrète de la vie, elle évolue dans un espace temps terrestre, moins cosmique que celui de la Femme Sage.

Beaucoup de femmes qui sont en couple se disent plus pleinement amoureuses pendant l’ovulation. Souvent, elles ont envie de passer du temps avec leur partenaire, de trainer au lit, de faire l’amour. Les femmes qui ne sont pas en couple peuvent ressentir le besoin plus pressant de trouver un ou une partenaire. Pendant la phase ovulatoire, on peut sentir que nos sens sont tournés vers le monde pour trouver quelqu’un avec qui partager une nuit… ou la vie!

Les femmes en phase de la Mère peuvent avoir envie de consacrer du temps à leurs proches, à leurs amis. Dans cette phase de leur cycle, les femmes ont généralement besoin de rapports humains profonds, chaleureux, enveloppants. Elles tissent de nouvelles relations plus facilement, parce qu’elles se sentent plus ouvertes. Quelque chose en elles se fait plus attirant, plus rond, plus doux. C’est le moment parfait pour créer de nouvelles amitiés, de nouvelles relations professionnelles, de parler à cœur ouvert… et pourquoi pas résoudre des conflits par la voie douce, celle de l’écoute profonde et de la parole bienveillante.

Comme la Jeune Fille, la Mère est confiante. Mais une confiance différente, plus dans le lâcher prise que dans la volonté. Cette phase nous permet de ne pas trop réfléchir et de nous laisser aller dans le flot de la vie sans résistance, et de se dire que tout ira bien.


°

Parce qu’elle a la sensation de pouvoir donner beaucoup d’elle-même, la Mère peut être prise à son propre piège lorsqu’elle donne et accepte tant qu’elle s’en oublie elle-même.

Quelques points spécifiques auxquels vous pouvez prêter attention:

  • Sur le moment, la femme en phase Mère peut ne pas sentir qu’elle donne trop. Elle oublie, se met de côté, ne répond pas à ses propres besoins… Alors, quand arrivera le temps prémenstruel, l’Enchanteresse pourra s’exprimer avec feu et colère pour rétablir l’équilibre.

  • Pendant cette phase, nous pouvons avoir tendance à accepter de nous sacrifier pour les autres, et par exemple à endosser une part de leur travail pour les aider. Cela peut se retourner contre nous quand l’énergie baisse et qu’on se retrouve avec une charge trop importante. Attention à ne pas trop donner, et à ce qu’on ne profite pas de votre générosité.

  • En phase Mère, nous sommes plus volubiles, plus ouvertes: attention à ne pas révéler trop de choses sur vous au travail dans des milieux qui ne seraient pas tout à fait bienveillants.

  • L’estime de soi en phase de la Mère est plus dépendante du regard et de la validation des autres que dans d’autres phases du cycle. En phase ovulatoire, on peut ressentir plus fortement le besoin d’être aimée: cela nous pousse à agir en fonction des autres et moins de notre voix intérieure.


 
Moon_LesQuatreLunes_Mere_SiteInternet_07.jpg
 

LA MÈRE A L’ÉCHELLE DE LA VIE: LA PREMIÈRE PARTIE DE LA VIE D’ADULTE

La première partie de la vie d’adulte est pleine de promesses et aussi de questionnements et réajustements, nécessaires pour vivre une vie harmonieuse et en équilibre.

Le passage de la Jeune Fille à la Mère correspond souvent à une zone de tiraillement. On peut se rendre compte que les bases sur lesquelles nous nous sommes construites dans l’enfance et jusqu’au début de la vingtaine ne nous conviennent plus. Cela induit un changement de valeurs et de perception du monde.

Nous avons besoin de changer, de nous réajuster, parfois en changeant de compagnon ou de compagne, ou en faisant le tri parmi nos amis. L’endroit où réside notre pouvoir de séduction évolue, la façon de nous positionner dans le couple aussi. Notre manière de nous présenter au monde change, nos envies et nos besoins s’affinent. Nous commençons à nous connaître mieux.

C’est aussi le moment des réorientations: nombreuses sont les personnes qui se rendent compte dans la vingtaine ou au début de la trentaine qu’elles se sont trompées de voie, et qui en choisissent une qui leur correspond mieux. Ce moment où l’on affirme ses choix et où l’on fait le tri est déterminante pour l’avenir.

Beaucoup de femmes témoignent du fait qu’elles se sont senties devenir pleinement adultes suite à une de ces épreuves, ces passages de vie: une séparation, un divorce, un nouveau choix de carrière.

Dans ce moment de vie, on expérimente ce que c’est que d’être adulte, de travailler, d’être en couple. On peut se retrouver confrontée à d’anciens paradigmes. Parfois, on se rend compte que nos choix de partenaires amoureux ou nos choix de carrières sont motivés par la volonté de répéter ou de rejeter le schéma parental. Il est important d’ouvrir un espace de guérison des blessures du passé en cette période de vie, par exemple avec l’aide d’un thérapeute. Guérir le passé nous permettra de choisir notre vie de façon plus libre et autonome.


Prenons une pause

Avez-vous déjà réfléchi à l’origine de vos choix de carrière ou de conjoint.e durant les premières années de votre vie d’adulte?

Qu’est ce que motive ou a motivé vos choix à ce moment de votre vie ?

Quelle influence a eu l’exemple parental ?

Avez-vous reçu des injonctions ? Qu’elles soient clairement énoncées ou non ?

Avez-vous ressenti le besoin de prouver quelque chose à vos parents? Votre famille? Vous-même?

Vous sentez-vous pleinement libre et maîtresse de vos choix de vie ?

La phase Mère de la vie est celle où l’on devient pleinement adulte… mais quel adulte ? Pendant cette période de vie, il est important de définir ce que nous souhaitons porter comme valeurs, comment nous souhaitons vivre notre vie, ce qui est important pour nous en tant que femme. La Jeune Fille est souvent tiraillée entre le lien à ses parents et le besoin de prouver des choses. La Mère possède sa propre autorité pour faire ses propres choix.