Moonrise Series

Les Quatre Lunes


JEUNE FILLE

-

Dans le Coeur et la Tête de la Jeune Fille

Moon_LesQuatreLunes_JeuneFille_SiteInternet_02.jpg
 
 

VERSION AUDIO


Dans le cycle menstruel, la phase de la Jeune Fille est celle qui arrive après les règles, et avant l’ovulation. Cette phase est, avec celle de la Mère, la phase la plus appréciée par notre société.

CE QUE LA JEUNE FILLE NOUS APPORTE DU POINT DE VUE PSYCHO-EMOTIONNEL

A mesure que les taux d’œstrogènes remontent, le désir d’accomplir de nouveaux projets s'accroît. Beaucoup de femmes se sentent plus confiantes, plus assurées.

La Jeune Fille agit:

  • Envie de faire, besoin d’être en action

  • L’énergie remonte, dynamisme

  • Grandes capacités de travail, action efficace

  • Bonne capacité à se concentrer, à mémoriser

  • Capacité à s’organiser, à hiérarchiser, à planifier

  • Stop à la procrastination: on reprend ce qu’on a laissé de côté pendant l’Enchanteresse et la Femme Sage

  • La Jeune Fille possède une grande force génératrice, c’est le moteur du monde

La Jeune Fille est confiante:

  • Capacité à se lancer avec confiance

  • Détermination pour s’engager dans de nouveaux défis, de nouvelles activités

  • Assurance, confiance en ses capacités de prendre des décisions, de faire les bons choix

  • Capacité à combattre si besoin

  • Envie de voir du monde, de sortir de chez soi pour retourner dans le bain de la vie


La Jeune Fille possède une énergie yang qui nous permet de contrebalancer l’énergie yin de la Femme Sage. C’est une phase active, tournée vers l’extérieur. Pas trop d’introspection donc, mais plutôt l’envie de créer, de faire, d’agir.

Cette énergie yang ainsi que les taux d’oestrogènes qui remontent nous incitent à porter nos qualités au monde, à montrer qui nous sommes, à en être fières. Il y a dans cet archétype une certaine confiance décomplexée: parfois la Jeune Fille se sent si forte qu’elle oublie qu’elle ne sait pas (dans le sens de la phrase de Socrate “tout ce que je sais, c’est que je ne sais rien”). De ce fait, elle agit sans trop se poser de questions. Et c’est très bien comme ça ! Cette phase nous permet de ne pas trop réfléchir avant de nous lancer. Elle nous permet aussi de nous sentir assez fortes pour résoudre des conflits ou nous lancer dans des actions militantes.

On peut simplement veiller à ne pas vouloir avoir raison à tout prix, devenir tyrannique ou manquer de patience avec les autres: comme on va vite, le monde entier peut nous sembler au ralenti ! Faites attention à rester bienveillantes avec les femmes qui sont dans d’autres phases de leur cycle, et notamment celles qui sont dans la Femme Sage et qui ont besoin de repos. Vous pouvez aussi ressentir de l’agacement envers les personnes qui ouvrent leur cœur, parlent de leurs émotions ou de leurs ressentis: la Jeune Fille n’a pas le temps pour ça, elle a tellement de choses à faire ! Attention enfin à ce que notre envie de changer le monde vite et fort ne nous rende pas belliqueuses.

Pour que tout se passe bien, il suffit de garder en tête que les autres ne sont pas nécessairement dans la même phase que nous, et de nous observer pour avoir conscience des moments où nous sommes dans le jugement ou que nous devenons impérieuses.


 
Moon_LesQuatreLunes_JeuneFille_SiteInternet_08.jpg
 

CRÉER UNE VIE QUI NOUS FAIT VIBRER

C’est le moment idéal pour faire ce qui nous tient à cœur, ce qu’on a repoussé au lendemain, et essayer de nouvelles choses. Nous ne sommes plus dans la projection de la Femme Sage mais bien dans l’action. Nous avons l’énergie de faire ce qui nous rend heureuses. Cependant, notre taux d’énergie dépend de notre capacité à nous reposer dans la phase de la Femme Sage: si vous manquez d’énergie en phase de la Jeune Fille, demandez-vous si vous vous êtes assez reposée pendant vos lunes, et en règle générale ces dernières semaines ou ces derniers mois.

La phase de la Jeune Fille n’est pas uniquement une phase pour travailler plus efficacement et rattraper son retard. Elle est aussi là pour nous permettre d’expérimenter, de ressentir par le mouvement ce qui nous fait vibrer en incarnant dans la matière les graines que nous avons planté le cycle précédent. C’est la phase du cycle qui nous permet de construire notre vie davantage comme nous la souhaitons, comme nous l’avons rêvée dans d’autres phases du cycle.

°

La Jeune Fille nous permet de créer de nouvelles manifestations dans le monde réel.

Qui dit expérimentation, courage et dynamisme dit qu’on a aussi des chances de se tromper, et peut-être même la possibilité de se retrouver à un résultat différent que celui escompté. Avoir le courage de se lancer dans de nouvelles activités implique forcément la possibilité que les choses ne se déroulent pas comme prévu. C’est le privilège des courageuses ! Mais l'enseignement tiré de chaque expérience est toujours formateur. Les autres phases du cycles, et notamment l’Enchanteresse et la Femme Sage permettront de contrebalancer cet élan, et de faire le point pour vraiment intégrer ce qui nous convient ou non. Attention aussi à ne pas vouloir tout faire trop rapidement car il est possible de se sentir submergée plus tard dans le cycle, quand l’énergie redescend.


Prenons une pause

A la fin des règles, quand l’énergie commence à remonter, on peut prendre un temps et se demander:

“A quoi ai-je envie de dédier mon énergie ce mois-ci?”


 
DSCF2266.jpg
 

LA JEUNE FILLE A L’ÉCHELLE DE LA VIE: DE L’ENFANCE AU DÉBUT DE LA VINGTAINE

Le temps de la Jeune Fille à l’échelle de la vie s’étend de l’enfance à la fin de l’adolescence, et se prolonge souvent au début de la vingtaine. A cette période de la vie des femmes, elles peuvent ressentir le besoin de vivre passionnément, d’être libres, insouciantes, amoureuses et rebelles. La Jeune Fille vit ses émotions intensément.

Comme nous l'avons dit dans le chapitre précédent, cette période est essentielle car elle permet à la femme de construire la vision du monde qu'elle portera à l'âge adulte. Il est important qu'elle expérimente pour apprendre afin qu'elle puisse plus tard choisir la vie qu'il l'anime profondément.

En tant qu’accompagnatrices de jeunes filles qui nous sont proches, nous devons faire attention à les laisser vivre leurs expériences, pour ne pas les priver de ce précieux apprentissage qui leur permettra de gagner en confiance et en connaissance d’elles-mêmes.