Moonrise Series

Les Quatre Lunes


INTRODUCTION

-

 

Chamanisme

Moon_LesQuatreLunes_Introduction_SiteInternet_12.jpg
 

VERSION AUDIO


La figure de la chamane nous envoûte, nous attire, et parfois même nous fait un peu peur. Au gré des aléas de l’histoire, on l’avait presque oubliée, cette guérisseuse sorcière, cette druidesse qui détient la connaissance des plantes et du monde spirituel. Pourtant, le chamanisme existe depuis plus de 40000 ans, et dans de nombreux pays du monde, on n’a jamais cessé de le pratiquer.

Avant, pour expérimenter le chamanisme, il fallait être une grande voyageuse, une aventurière. Aujourd’hui, de plus en plus de personnes consultent un chamane, font des ateliers, des retraites de chamanisme en France ou à l’étranger. Si le chamanisme revient en force aujourd’hui, ce n’est pas par pure mode.

Pourquoi ce retour? Notre époque a besoin de sens. Nous sommes de plus en plus nombreuses à souhaiter nous libérer des carcans de la vie routinière pour voir plus grand, plus loin. Nous voulons vivre une vie utile, qui a du sens, et nous avons un grand besoin d’exprimer notre essence profonde.

Alors pourquoi choisir le chamanisme quand il y a tant d’autres méthodes pour accéder au mieux-être? Qu’apporte le chamanisme, au fond? Le chamanisme a cela de plus qu’il nous ouvre vers le monde, car il inclue tout ce qui vit. Parce qu’en chamanisme on considère que tout ce qui nous entoure est sacré, le pratiquer restaure l’équilibre entre l’homme et la nature. Le chamanisme est porteur de valeurs écologiques, humaines et sociales que nous sommes nombreuses à rechercher.

Si la pratique du chamanisme peut aider à changer le monde, c’est parce qu’elle est profondément transformatrice de l’être humain. Le chamanisme nous éveille, nous guérit, nous fait gagner en confiance et en estime de nous, tout en nous donnant la force d’œuvrer pour le meilleur.


QU’EST CE QUE LE CHAMANISME?

Le chamanisme est une pratique spirituelle vieille de milliers d’années qui considère que la terre est sacrée, et que tout ce qui y vit, qu’il soit animal, végétal ou minéral, possède une âme analogue à l’âme humaine. Cette âme, cette partie de divin dans tout ce qui est vivant, s’appelle aussi «esprit» dans le vocabulaire chamanique. On parle de l’esprit d’une plante, d’une pierre, d’un lieu, etc.

Le chamane, mais aussi tout être humain qui le désire et qui s’y exerce, peut entrer en contact avec cette facette invisible de notre réalité, et obtenir des informations, des réponses, des énergies de guérison.

Le mot «chamane» est originaire de la langue des Tungus de Sibérie. Ce terme a été ensuite utilisé par les anthropologues pour regrouper sous un même mot de ce qu’on appelle «homme-médecine» ou «femme-médecine» en Amérique du Nord, «curandero» ou «curandera» en Amérique du Sud, «kallawaya» en Bolivie, «druides» ou «druidesse» chez les Celtes... et parfois «sorcière», «magicienne», «voyante» ou «guérisseuse» dans d’autres parties du monde. Les mots diffèrent selon les traditions, mais au fond, il n’y a pas de différence entre toutes ces dénominations. Le chamane reste un chamane, même si selon son origine, sa façon de travailler diffère.

Il y a une multitude de croyances et de pratiques spécifiques en fonction des régions du monde. On ne pratique pas le même chamanisme en Amazonie ou en Mongolie. Certains chamanismes utilisent des plantes maîtresses ayant des actions psychotropes, d’autres uniquement le son du tambour et les chants. Une chose est sûre: le chamanisme existe ou a existé partout dans le monde. Même en France, où les traces du chamanisme sont actuellement moins présentes que dans d’autres parties du monde, on sait que le chamanisme a été très présent. On en trouve notamment des traces dans de nombreuses peintures rupestres.

PRATIQUER LE CHAMANISME EN FRANCE ET EN EUROPE

En Europe, le chamanisme est d’origine Celtique. Certains enseignants, dont Gilles Wurtz, continuent à le faire vivre. Dans cette formation, si nous faisons plutôt référence au chamanisme amérindien (du nord et du sud de l’Amérique) c’est parce que les enseignantes de Marion, Bhakti et Churla, sont toutes deux amérindiennes. Ce n’est pas un choix volontaire de la part de Marion, les rencontres avec ces enseignantes se sont faites naturellement. Sachez cependant que le chamanisme d’Europe existe. En pratiquant des rituels et cérémonies chamaniques, vous honorez vos ancêtres sages, quelque soient leurs origines.

En fait, il y a beaucoup de ressemblances dans les pratiques chamaniques du monde. Dès la fin des années 1950, certains ethnologues dont Micheal Harner (fondateur de la FSS, Foundation for Shamanic Studies), ont étudié et pratiqué le chamanisme chez des peuples autochtones du monde entier et ont découvert que les techniques utilisées partout sur Terre ont la même racine. Il existe une base commune dans les pratiques et les croyances, chez des peuples vivant d’un bout à l’autre du monde. Cela a amené Micheal Harner à créer le Core Shamanism (chamanisme essentiel/fondamental ou core-chamanisme) qui incorpore les techniques de différentes traditions chamaniques afin de les rendre accessibles aux habitants de la civilisation moderne.


Moon_LesQuatreLunes_Introduction_SiteInternet_14.jpg
 

LE CHAMANISME AU FÉMININ, AU SERVICE DE LA TERRE MÈRE

Le chamanisme n’est pas genré. Une femme n’est pas plus à même d’être chamane qu’un homme. Et inversement. Cependant, la femme a ceci de différent qu’elle est cyclique et qu’elle peut donner la vie. Le cycle menstruel, la grossesse et l’accouchement sont considérés comme des initiations qui font de la femme un sujet sensible à la pratique chamanique.

Guérir le féminin et lui donner sa juste place n’a pas pour but le seul bien-être des êtres humains. Le féminin, c’est la Terre Mère, la Pachamama. Redonner sa valeur au principe féminin, c’est soutenir le vivant et le respect des ressources naturelles. Car le féminin est inclusif, il parle de reliance. Dans le chamanisme amérindien Nord Américain, et plus précisément chez les Lakota, l’expression Mitakuye Oyas’in, utilisée dans les prières et les chants signifie “nous sommes tous reliés”. Reliés avec les êtres humains, nos proches, nos ancêtres, les anciens, les éléments (l’eau, le feu, l’air et la terre), les animaux, les plantes, les minéraux et tout ce qui vit.

Churla, kalawaya bolivienne dépositrice du savoir multi-centenaire des Aymaras, transmet ceci: selon le peuple Aymara, la pierre, car elle est apparue sur terre la première, détient en elle le savoir le plus important. Honorer et écouter les pierres, c’est écouter la sagesse de la Terre Mère elle-même.


Rien dans le vivant n’est supérieur ou inférieur, tout inter-est.


Le chamanisme aide à cette reconnexion à “toutes nos relations” de manière harmonieuse et équilibrée, dans le respect. Cette notion d’inter-être existe aussi dans le bouddhisme, dans le tao, et dans de nombreuses autres philosophies. Le féminin, c’est cette notion d’inclusivité, d’accueil, de réunion, de réconciliation. Lui redonner une place essentielle dans nos vies ne peut que changer notre façon de consommer les ressources terrestres.

L’idée bien sûr n’est pas de forcer le changement: il y a beaucoup de puissance dans le principe du féminin. Comme l’eau est capable de modeler la roche et de traverser les montagnes, le féminin peut montrer la voie avec assurance et persévérance. La force combative masculine n’est pas l’unique voie pour déplacer les montagnes.

En tant que femmes, nous pouvons user des deux énergies féminine (pour accueillir et montrer la voie) et masculine (pour passer à l’action et combattre quand c’est nécessaire) qui nous habitent en fonction de nos besoins, et aussi de notre cycle. Certaines phases du cycle sont en effet plus favorables à être dans la réceptivité, et d’autres dans l’action.


Moon_LesQuatreLunes_Introduction_SiteInternet_13.jpg
 

LE CHAMANISME DANS CETTE FORMATION

Dans cette formation, nous avons fait des liens entre le féminin sacré (et la notion d’archétypes) avec la roue de médecine amérindienne (et la notion de directions, de saisons, etc.), dans le but de vous relier à la nature cosmique de votre cycle menstruel.

Nous allons vous accompagner à faire un premier pas dans la pratique chamanique au travers de la roue de médecine, de rituels et de méditations. Nous souhaitons vous aider à vous reconnecter à votre puissance de femme, à votre intuition, et vous accompagner à obtenir un “filtre clair”, c’est-à-dire un corps plein de vitalité et un esprit calme et ouvert, qui permettent aux informations de parvenir jusqu’à vous.

Il est possible d’avoir une pratique chamanique lorsqu’on est une femme moderne, qui travaille, qui a une famille, qui sort avec ses amis... Il faut cependant veiller à nettoyer son organisme et son mental régulièrement, pour qu’ils ne soient pas encombrés, surchargés de toxiques. Le nettoyage du corps est important, et on en parlera au cours de cette formation. Il est aussi important de prendre suffisamment soin de soi au quotidien, par des pratiques qui permettent de trouver le calme intérieur (méditation, yoga, rituels…). Le chamanisme est avant tout un lien de connexion au sacré, qui ne peut avoir lieu que si l’on a l’habitude de nourrir son intériorité.

Cette formation n’a en aucun cas pour but de vous permettre de devenirs des chamanes. Les chamanes ont été reconnus par leur communauté, choisies par un(e) chamane après avoir suivi une formation longue et exigeante. On peut aussi devenir chamane après de grandes épreuves de vie. En Mongolie, on dit que tant qu’il n’a pas compris qu’il était chamane et qu’il ne s’est pas mis au service en faisant ce pour quoi il est fait, le futur chamane subit de grandes difficultés, comme des maladies, ou des décès à répétition autour de lui. Dans certaines traditions, une personne qui survit après avoir été frappée par la foudre est immédiatement considérée comme chamane. En tant qu’occidentale, à moins d’être passée par une de ces voies d’initiation et d’avoir été reconnue comme chamane efficace et puissante par la communauté, on deviendra plutôt une « praticienne en chamanisme ».

“Je ne me prétends pas “chamane”. J’avance auprès de mes enseignants, je pratique les rituels et les cérémonies, j’apprends. Ce que nous vous transmettons ici est fait avec grande humilité, avec conscience de tout le chemin encore à parcourir, et beaucoup de joie à cette idée !”. Marion


Moon_LesQuatreLunes_Introduction_SiteInternet_15.jpg
 

LA ROUE DE MÉDECINE

Dans cette formation, nous avons choisi de vous accompagner à la connaissance de votre cycle au travers de la roue de médecine amérindienne.

La roue de médecine est un cercle sacré créé à l’aide de pierres par les amérindiens. Ses origines sont très lointaines. Elle varie selon les peuples, et chaque nation possède ses propres concepts. La roue est toujours un symbole cosmique: elle représente l'ordre du monde, les points cardinaux, le rythme des saisons. Ce cercle de vie est utilisé dans les rituels chamaniques (souvent sous forme de danses autour de la roue), pour les guérisons et pour l’enseignement. Elle sert à rétablir l’harmonie entre l’individu et le cosmos.

On trouve des formes de cercles sacrés semblables tout autour du globe, depuis les grands cercles de pierre d’Europe jusqu’aux mandalas d’Asie.

Sous toutes ses formes, la roue de médecine a le pouvoir de nous connecter à la vie. Elle nous enseigne, nous guérit et accompagne nos prières.

Sun Bear, descendant de la tribu Chippewa, est un de ceux qui ont permis à l’enseignement de la roue de médecine de se diffuser dans le monde. La roue de médecine lui est venue en vision à la fin des années 1970. Il a ensuite écrit des livres, dont Danser la Roue.

Dans sa vision, Sun Bear a vu émerger au sommet d’une colline un cercle de rochers semblable à une roue avec ses rayons avec un autre cercle plus petit au centre. A l’intérieur du cercle central se trouvait le crâne d’un bison. Ensuite, il a vu des personnages qui portaient des coiffures et des costumes d’animaux. Chaque groupe entrait à l’Est, faisait un tour complet avant de se mettre en place dans la roue. D’abord les représentants du Nord, puis de l’Est, du Sud et de l’Ouest. Tous chantaient le chant de leur saison, de leurs totems dans le règne minéral, végétal, animal. Un chef parmi eux dit: “Que règne la médecine du Cercle sacré ! Que viennent nombreux, de la terre entière jusqu’au cercle, les hommes et qu’ils prient pour la guérison de la Terre Mère. Que renaissent les cercles de la Roue de Médecine!”.

Sun Bear encourage la diffusion de la roue dans le monde pour unir tous les peuples de la terre: “Dans notre vision de la roue de médecine, nous en avons vu se répandre à la surface de la Terre. Des personnes de nationalités, races et métiers divers ont appris à se servir de ces nouvelles roues de façon juste, pour aider à guérir l’humanité, la Terre mère et tous ses enfants.”


“Les temps changent. Les transformations de la Terre se font plus intenses. Elle a besoin que davantage de ses enfants prennent leur juste position en tant que ses Gardiens.”

Sun Bear


 
Moon_Moonseries_QuatreLunes_Module1_Chapitre6_09.JPG
 

“Cette photo, c’est l’histoire d’un martin-pêcheur magnifique que j’observais tous les matins près du petit étang sous la fenêtre de ma chambre. Un jour, il s’est tapé contre une vitre. J’ai immédiatement été le réchauffer dans mes mains (souvent les oiseaux sont simplement étourdis et si on les réchauffe dans nos mains et qu’on prie pour eux, ils s’envolent à nouveau). Cette fois-ci, l’oiseau était mort. Je l’ai pleuré, j’ai joué du tambour pour honorer son âme. Au moment de l’enterrer, l’esprit de l’oiseau m’a dit qu’il m’offrait sa médecine, et que je pouvais garder une aile comme objet sacré porteur de sa médecine.” Marion

 

LA ROUE DE MÉDECINE EN DÉTAIL

La roue que nous allons vous enseigner ici est celle de Sun Bear.

C’est une structure ronde, avec deux cercles: un central, et un à l’extérieur. Elle est composée de 36 pierres, chacune représentant un élément particulier, lui-même relié à de multiples autres éléments (minéral, végétal, animal, couleur, etc.).

Nous avons décidé de vous en présenter seulement 12 dans cette formation, pour vous permettre d’intégrer la base, sans vous perdre dans trop de complexité. Et nous n’allons entrer dans le détail que pour les 4 directions: Nord, Est, Sud, Ouest (pierres 9 à 12). Ce sera déjà un enseignement vaste, vous verrez.

Pourtant, gardez en tête que ce que nous vous transmettons ici n’est qu’une toute petite partie de la roue de médecine, qui pourrait être étudiée et expérimentée toute une vie tant elle recèle de richesses!


LA FONDATION

CERCLE CENTRAL

Pierres 1 à 8

La pierre 1 représente le créateur est au centre de la Roue

Les pierres 2 à 8 forment le cercle central de la roue, tout autour du Créateur, et nous enseignent sur les éléments qui constituent la base de toute vie.

Les pierres 5 à 8 représentent les clans, se réfèrent chacune à 4 lunes (= 4 cycles de 29 jours) dans l’année. En fonction de votre date de naissance, vous êtes reliées à une lune et donc à un clan spécifique. C’est une forme d’astrologie chamanique.

Pierre 1

CRÉATEUR

centre de toute vie

-

Pierre 2

TERRE MÈRE

l’être qui nous donne notre lieu de vie et notre existence

-

Pierre 3

PÈRE SOLEIL

l’être qui réchauffe et fait croître la vie

-

Pierre 4

GRAND MÈRE LUNE

qui guide nos rêves et nos visions

Pierre 5

CLAN DE LA TORTUE

représente l’élément Terre

-

Pierre 6

CLAN DE LA GRENOUILLE

représente l’élément Eau

-

Pierre 7

CLAN DE L’OISEAU TONNERRE

représente l’élément Feu

-

Pierre 8

CLAN DU PAPILLON

représente l’élément Air

 

LES ESPRITS GARDIENS DES DIRECTIONS

CERCLE EXTÉRIEUR

Pierre 9 à 12

Ce sont les pierres d’ancrage qui représentent les 4 directions et forment le cercle extérieur de la roue.

Pierre 11

SHAWNODESE

esprit du Sud

-

Pierre 12

MUDJEKEEWIS

esprit de l’Ouest

Pierre 9

WABOOSE

esprit du Nord

-

Pierre 10

WABUN

esprit de l’Est

 

Nous vous détaillerons l’enseignement des 4 directions dans les modules 2, 3, 4 et 5 à venir, lorsque nous rentrerons au contact de chaque archétype du cycle menstruel féminin.

Voici un document graphique reprenant ces informations, et détaillant les éléments reliés aux 4 directions.


En observant ce document, vous avez certainement remarqué que nous avons intégré les archétypes dans la roue de médecine. Créer ces liens entre l’enseignement de la roue de médecine et celle des archétypes permet de comprendre la dimension sacrée du cycle.



Nous sommes filles du Cosmos, du Ciel et de la Terre.

Notre sang est précieux.


Moon_Moonseries-RoueMedecine.jpg

Pour vous aider à construire votre propre roue, nous vous proposons de télécharger ce document.


En pratique

Créer sa roue de médecine

Vous pouvez d’ores et déjà vous imprégner de l’énergie de la roue de médecine en l’observant, en la lisant, et en méditant avec.

Il est aussi possible de créer sa propre roue de médecine à la maison. Vous pouvez le faire pendant le temps de cette formation, ou plus tard, quand ça sera le moment juste pour vous. Vous pourrez utiliser cette roue pour vous aider à méditer, à prier, à guérir.

Si vous avez un jardin, vous pouvez utiliser des grosses pierres (celles que vous voulez) et créer une roue dans laquelle vous pourrez entrer, marcher et danser. Si vous n’avez pas de jardin, vous pouvez créer une petite roue chez vous, par exemple sur un autel, à l’aide de pierres (semi-précieuses ou trouvées dans la nature).

1/ Choisissez chacune des 12 pierres avec conscience, pour qu’elles représentent l’élément précis que vous voulez représenter.

2/ Choisissez avec soin l’endroit où vous allez construire votre roue. Repérez les Quatre directions.

3/ Nettoyez-vous et nettoyez chacune des pierres avec une fumigation de plantes (sauge blanche, palo santo, foin d’odeur, cèdre…).

4/ Prenez un temps pour prier et demander à être accompagnée et soutenue par vos alliés dans le processus de construction de la roue.

5/ Placez d’abord la pierre centrale du Créateur. Prenez un temps de recueillement pour remercier.

6/ Placez ensuite chacune des pierres du cercle central (pierres 2 à 8) en tournant dans le sens des aiguilles d’une montre (observez l’emplacement des pierres sur le document graphique, en fonction des 4 directions). Avant de poser chaque pierre, demandez à l’énergie de l’esprit que vous appelez d’entrer dans la roue. Puis, une fois la pierre déposée, prenez un temps de pour remercier de sa présence.

7/ Faites de même pour les 4 directions (pierres 9 à 12): pour chaque pierre, appelez l’esprit de la direction et la gardienne du cycle. Par exemple, au Nord: Waboose et la Femme Sage.

8/ Une fois toutes les pierres placées, s’il est possible de marcher dans votre roue, marchez pour en faire le tour et remerciez. Si vous ne pouvez pas marcher autour, prenez le temps de remercier à nouveau chacun des éléments représentés.