Moonrise Series

Les Quatre Lunes


FEMME SAGE

-

CONSEILS NATUROPATHIQUES

Moon_LesQuatreLunes_FemmeSage_SiteInternet_02 copie.jpg
 
 

VERSION AUDIO

 
 

Dans ce chapitre, nous allons aborder les conseils naturopathiques pour améliorer le temps des lunes. Nous ne parlerons pas ici des complications mentionnées au chapitre précédent. Elles feront l’objet d’un module spécifique (module 6).

Nous aborderons les solutions pour aider les femmes dans la transition de la ménopause dans les modules 5 et 6.

RECOMMANDATIONS NATUROPATHIQUES PENDANT LES RÈGLES

Buvez suffisamment d’eau

Pour soutenir le travail de détox de votre organisme. Un verre d’eau (à température ambiante ou chaude) toutes les heures le temps de vos lunes. Buvez de l’eau pure, et non pas uniquement du thé ou des tisanes: cela permettra de soutenir la détox sans donner plus de travail à votre organisme.

Allégez vos repas

Mangez des repas plus simples, plus sains, moins transformés, plus faciles à digérer. Composez vos repas de peu d’éléments différents. Si vous le souhaitez, vous pouvez faire une monodiète sur un repas: pendant un repas, mangez uniquement de la compote de pomme sans sucre ajouté, ou du riz complet, de la soupe de légumes… le tout sans matière grasse. Vous pouvez aussi faire un jeûne intermittent, qui consiste à garder un temps plus long de jeûne entre deux repas. Pour cela, il vous suffit de sauter le repas du soir ou du matin. Il est préférable de le faire le soir car c’est la nuit que l’organisme fait sa détox.

Pendant la période prémenstruelle et au début des règles, vous pouvez avoir envie de manger plus. Ne vous privez pas outre mesure, n’ayez pas l’impression de vous mettre au régime: si vous prenez un peu de poids avant et pendant vos règles, vous allez le perdre tout de suite après. En général les envies de nourriture réconfortante se stabilisent au bout de quelques jours, et l’on mange moins naturellement. Vous pouvez en revanche essayer de mieux choisir vos aliments, pour qu’ils vous réconfortent sans provoquer d’inflammation.

Évitez les aliments pro-inflammatoires

L’inflammation ressentie au niveau de l’utérus est très souvent en lien avec celle de l’intestin. Plus votre intestin sera en bonne santé, moins vous aurez mal pendant vos règles.

Pendant vos règles (et si possible une semaine avant), évitez les aliments pro-inflammatoires: sucre, alcool, gluten de blé, produits laitiers, charcuteries, café, et la mauvaise nourriture industrielle en général. Si vous mangez de la viande, veillez à en consommer de petites portions pour éviter la putréfaction intestinale. En général, rien qu’en diminuant ou en arrêtant le sucre, on obtient de très bons résultats sur les douleurs de règles.

Si certains aliments ne vous réussissent pas au niveau intestinal (comme les aliments crus, ou trop riches en fibres), évitez-les aussi pendant cette période. Mangez des légumes cuits faciles à digérer (courgette, courges, pommes de terre, carottes, haricots verts, fenouil…) et évitez les aliments gazogènes (choux, artichaut, pois chiches, lentilles…).  

Voici quelques mots de Marie, une patiente de Marion et Moonrise Sister qu’on aime beaucoup et qui nous a fait bien rire avec son témoignage envoyé à la semaine 4 de sa cure sans sucre, réalisée en suivant les conseils issus du livre de Marion: “Je me libère du sucre”:

“Enfin, samedi soir, avant dernier jour avant la fin de la semaine 4, j’ai mes règles. Je vais y aller franco : OMG je n’ai pas mal au ventre le premier jour de mes règles ! Est ce possible ??? Moi qui étais de celles qui s’évanouissaient et finissaient aux urgences ? JE REEEEEEVEE c’est LA MAGIE ABSOLUE YOUHOUUUUU ! Là j’ai juste envie d’appeler Marion et de lui hurler que je l’aime !!!!
Plus sérieusement, je suis passée du tout au tout : des douleurs extrêmes qui m’emmenaient aux urgences à la paix absolue qui ne m’a même pas empêchée de faire un footing pendant 45 mn. J’ai même marché 19 kilomètres ce jour là. BONHEUR ABSOLU et conclusion que le sucre a réellement un impact sur les douleurs menstruelles.”

Consommez des aliments riches en fer

Chaque mois, au moment des règles, on perd du sang et donc du fer. Veillez à manger des aliments riches en fer tout le temps du cycle, et écoutez particulièrement vos besoins/envies de ces aliments après les règles, afin de donner au corps ce dont il a besoin. Sans fer, il est difficile de “faire” ! Le fer permet l’action.

Liste des aliments riches en fer: la viande rouge et le foie qui sont très connus, mais que l’on peut très bien remplacer par des portions suffisantes de: lentilles, ortie, spiruline, algues de mer, graines de courge, quinoa, épinards, graines germées, etc.

Évitez les excitants

Et notamment le café. Votre corps a besoin de se reposer, pas d’être poussé à l’action ! De plus, le café induit de l’inflammation digestive, ce qu’il vaut mieux éviter.

Dormez plus et faites des siestes

Couchez-vous plus tôt le soir, dormez plus longtemps le matin si vous le pouvez. Faites une sieste l’après-midi. Allongez-vous plusieurs fois par jour, même pour quelques minutes seulement.

Exercice physique

Évitez de rester trop longtemps assise ou allongée lorsque vous avez vos règles. Marcher ou faire un exercice physique très doux vous aidera à décongestionner le petit bassin et encouragera l’écoulement harmonieux du sang. Attention à éviter les postures inversées en yoga (les pieds en l’air et la tête en bas), et les sports qui demandent trop d’effort: le corps a besoin d’une pause pour reconstituer son énergie.

Choisissez des protections hygiéniques adaptées

Les serviettes lavables ainsi que la coupe menstruelle sont les protections les plus adaptées, car elles évitent le contact avec les matières synthétiques, produits chimiques et perturbateurs endocriniens. Ces solutions ont aussi un impact écologique moindre. Vous pouvez aussi vous essayer au flux instinctif libre lorsque vous êtes chez vous.

Favorisez l’écoulement du sang

Il n’est pas bon que le sang stagne dans l’utérus: le sang des règles doit s’écouler autant que possible. Évitez l’usage abusif de tampons ou de cups: portés trop longtemps, ils empêchent l’écoulement naturel du sang. C’est surtout le cas la nuit, en position allongée: il est préférable de porter des serviettes (notamment les serviettes lavables) pour que le sang puisse bien s’écouler.

Offrez de l’espace à votre corps

Évitez les vêtements serrés: offrez de l’espace à votre ventre qui est naturellement plus gonflé pendant vos lunes.

Partage de Marion

“ Pendant ma première journée de lunes à la maison, je mange à peu près toujours la même chose: des pâtes 100% sarrasin, avec un peu d’huile d’olive et de sel, et des bananes avec de la purée d’amande ! Je sais que ça va combler mon besoin de manger quelque chose de réconfortant et de digeste, tout en me permettant de ne pas cuisiner (ou presque!). Je remarque qu’à ce moment de mon cycle, j’ai besoin de goûts très simples, de nourriture facile. Si mon conjoint est à la maison, je lui laisse le soin de cuisiner pour moi pendant que je me repose. Dès le deuxième jour des mes lunes, je sens que mon corps a envie d’aliments plus légers, et me demande souvent des légumes vapeur.”


 
Moon_LesQuatreLunes_FemmeSage_SiteInternet_08.jpg
 

QUAND LES RÈGLES SONT DOULOUREUSES

Nous aborderons plus en détail dans le Module 6 la question des problématiques menstruelles et de toutes leurs différentes causes, notamment celles qui entrainent de très fortes douleurs. Nous y approfondirons aussi la question des plantes, remèdes, compléments alimentaires.

Nous voulions quand même vous donner dès maintenant quelques éléments concernant les douleurs.

La boîte à outil en cas de douleurs de règles:

  • Se reposer, s’allonger

  • Se mettre au chaud, et placer une source de chaleur sur le ventre: utiliser une bouillotte

  • Calmer le mental et le stress par la respiration ou la méditation

  • Éviter d’entretenir l’inflammation avec le sucre, le café, etc. Manger sainement.

  • Utiliser des huiles essentielles antispasmodiques, comme l’HE de basilic et d’estragon. 2-3 gouttes dans un peu d’huile végétale au choix, à mettre sur le ventre. Beaucoup de femmes témoignent constater que l’HE de menthe poivrée fonctionne mieux pour elles: testez et gardez ce qui fonctionne le mieux pour vous. D’autres HE peuvent bien fonctionner pour leur aspect relaxant: la lavande, l’orange douce, le petit grain bigaradier…

  • Utiliser des remèdes comme la gemmothérapie de framboisier: 5 gouttes 3 fois par jour dans de l’eau, le temps des règles et même au delà (pendant un mois entier ou plus, pour rééquilibrer le cycle).

  • Du magnésium pour diminuer les spasmes et les crampes

Au cours du mois suivant:

  • Mettez en place une meilleure hygiène de vie alimentaire et prendre soin de l’intestin pour éviter d’avoir des règles inflammatoires la prochaine fois.

  • Consommez des huiles riches en oméga 3 qui sont de grands anti-inflammatoires: colza, lin, cameline, chanvre… Gardez-les au frigo, et consommez 2 cuillères à soupe par jour. En cas de carence (et elles sont fréquentes: 80% de la population française est carencée en oméga 3), prenez en plus des capsules d’oméga 3 de bonne qualité. Ils proviennent généralement d’huiles de poissons, mais existent aussi en version végétale, par exemple chez le laboratoire Biophénix, qui fait de bons oméga 3 à base d’algue. Prenez-les plutôt le soir, car les oméga 3 seront mieux fixés quand pris avant de dormir.

 
DSCF8283_bd.jpg