Moonrise Series

Les Quatre Lunes


ENCHANTERESSE

-

CONSEILS NATUROPATHIQUES

Moon_LesQuatreLunes_Enchanteresse_SiteInternet_01.jpg
 
 

VERSION AUDIO

 
 

Dans ce chapitre, nous allons aborder les conseils naturopathiques pour améliorer la période pré-menstruelle.

RECOMMANDATIONS NATUROPATHIQUES PENDANT LA PÉRIODE PRÉMENSTRUELLE

Alimentation: ne vous privez pas

Il est normal, pendant cette période, d’avoir plus envie de manger. Souvent, on a envie de gras, de sucré, de réconfortant… L’idée n’est pas de se priver à tout prix, car souvent le poids pris pendant le SPM part avec l’arrivée des règles. Mangez donc à votre faim, sans vous priver. Cependant, si vous savez que vous avez tendance à avoir un SPM fort et des règles douloureuses, veillez à bien choisir les aliments que vous consommez.

Si vous avez tendance à avoir mal pendant vos règles, adoptez une alimentation anti-inflammatoire dès le début de la phase Enchanteresse

Dès le jour 20-21 de votre cycle, évitez les aliments pro-inflammatoires: sucre, alcool, gluten de blé, produits laitiers, charcuteries, café, et la mauvaise nourriture industrielle en général. Si vous mangez de la viande, veillez à en consommer des portions raisonnables pour éviter la putréfaction intestinale. Si vous avez des intolérances, évitez aussi les aliments auxquels vous êtes intolérante. Si votre intestin est irritable, mangez des légumes cuits faciles à digérer (courgette, courges, pommes de terre, carottes, haricots verts, fenouil…) et évitez les aliments gazogènes (choux, artichaut, pois chiches, lentilles…).

Soutenez la détox du foie

Si le foie est surchargé, il détoxifie et dégrade moins bien les oestrogènes, si bien qu’ils continuent à circuler dans l’organisme, entraînant une hyperoestrogénie. Pour cela, vous pouvez mettre en place des détox régulières (Cf. chapitre Conseils naturopathiques dans le Module 4 sur la Mère).

Parfois, le foie n’arrive pas à faire son travail car il lui manque certains éléments, et notamment de la vitamine B6, du magnésium et du zinc.

Prendre des plantes du foie peut aussi être très intéressant: artichaut, radis noir, chardon marie, pissenlit, romarin… Je propose souvent aux femmes de prendre deux gélules d’artichaut-radis noir le soir 15 jours par mois à partir de l’ovulation.

Soyez active si le corps le demande

La phase Enchanteresse amène souvent le besoin de se défouler, de libérer son énergie… Ca passe parfois par le besoin de ranger, de faire du tri, de vous débarrasser d’objets qui vous encombrent… Utilisez cette énergie en la dirigeant vers quelque chose qui vous fait du bien.

Mettez votre corps en mouvement

Le sport peut être un excellent moyen de réguler la phase prémenstruelle. Tant que vous en avez l’énergie, faites de l’exercice physique. Ne vous étonnez pas de voir cette énergie réduire à mesure que les règles arrivent, et que la Femme Sage arrive. Écoutez votre besoin de ralentir au moment où il se manifeste.

Dormez suffisamment

Le SPM s’aggrave lorsqu’on manque de sommeil.

Faites-vous passer en premier

Accordez-vous de l’importance. Prenez du temps libre. Chouchoutez-vous… L’Enchanteresse vous parle et il est important de lui laisser la place pour qu’elle puisse faire son travail de transformation.

Libérez vos émotions

Reposez-vous, levez le pied… et extériorisez en écrivant, en discutant, en exprimant vos émotions. Chantez, dansez, allez dans la nature.

Observez ce qui, dans le mois passé, n’a pas été digéré

Toute chose qui vous aurait blessée, énervée, attristée ou mise en colère pourrait s’accumuler en vous et créer de la tension. Notez les idées qui vous viennent pour améliorer la situation pour le mois à venir, ou la prochaine fois que vous serez confrontée à une situation similaire.


 
IMG_0333_bd.jpg
 

EN CAS DE SYNDROME PRÉMENSTRUEL

Si votre SPM vous rend anxieuse, irritable

  • Evitez le sucre et les produits laitiers

  • Détoxifiez votre foie

  • Prenez du magnésium et de la vitamine B6 pour équilibrer la sécrétion des neuromédiateurs et des hormones, et favorisez les aliments qui en sont riches.

  • Le gattilier peut aider à stimuler la sécrétion de progestérone et à rétablir le bon équilibre entre les oestrogènes et la progestérone. Il est préférable de prendre cette plante en deuxième partie de cycle, à partir de l’ovulation et jusqu’à l’arrivée des règles. Le gattilier est contre-indiqué en cas de grossesse.

  • La rhodiola, une plante adaptogène dont l’action est d’aider l’organisme à s’adapter au stress, peut être d’une grande aide en cas de stress ou dans les moments où l’on a beaucoup de travail. Vous pouvez faire une cure de rhodiola en la prenant tout le mois pendant 3 mois.

Si votre SPM vous rend déprimée, triste, vous donne envie de pleurer

  • Suivez les même conseils que ci-dessus

  • Boostez la sérotonine en consommant des aliments riches en tryptophane. Sans cet acide aminé, notre corps produit moins bien la sérotonine, hormone de la relaxation et du sommeil. On en trouve dans l’avocat, le fromage, la dinde, le poulet, le canard, les flocons d’avoine, la laitue... N’hésitez pas à mettre ces aliments au menu de vos repas, surtout le soir.

Si votre SPM engendre de la rétention d’eau, de l’œdème

  • Diminuez autant que possible votre consommation de sel

  • Evitez le sucre, les IG élevés, les produits laitiers et le gluten

  • Détoxifiez votre foie

  • Prenez du magnésium et de la vitamine B6 pour équilibrer la sécrétion des neuromédiateurs et des hormones, et favorisez les aliments qui en sont riches.

  • Vous pouvez en plus utiliser des plantes circulatoires et drainantes comme le pissenlit, l’ortie ou la reine des prés. L’alchémille peut aussi aider en cas de jambes lourdes et de rétention d’eau, tout en ayant une action calmante pour les douleurs de règles. Toutes ces plantes seront à prendre plutôt en deuxième partie de cycle, à partir de l’ovulation et jusqu’à l’arrivée des règles.

Si votre SPM engendre des fringales, des envies de sucre

  • Veiller à éviter les hypoglycémies en diminuant au maximum les sucres rapides (sucre ajouté, aliments à IG élevé comme pain blanc, riz blanc, etc.).

  • Reconnaissez si vous faites des hypoglycémies ou non (fatigue soudaine, déprime passagère dans la journée, manque d’énergie, irritabilité, maux de tête, jambes en coton…), et adoptez un petit déjeuner protéiné, gras et peu sucré pour éviter les hyperglycémies dès le matin.

  • Prenez du magnésium pour calmer le système nerveux et du chrome pour limiter les envies de sucre.

  • Ajoutez des oméga 3 et de l’huile d’onagre pour combler les carences en acides gras, et de la spiruline, pour les protéines et les minéraux, oligo-éléments et vitamines. Le corps est rassuré lorsqu’il n’est pas carencé et qu’il a suffisamment de bons acides gras et de protéines, si bien qu’il a moins besoin de sucre.

Si votre SPM vous donne des pensées suicidaires ou que vous vous sentez très déséquilibrée au niveau psycho-émotionnel

C’est peut-être que votre SPM est en fait un désordre dysphorique prémenstruel (DDPM). C’est rare, cela touche peu de femmes (3 à 8%), mais c’est néanmoins possible. Si vous soupçonnez un DDMP, il est important que vous soyez suivies par un psychiatre, mais aussi par un naturopathe qui vous donnera les conseils adaptés pour soutenir à la fois le système nerveux, la sécrétion de neuromédiateurs et d’hormones. On jouera principalement sur la sécrétion de sérotonine, que l’on boostera par l’alimentation et les plantes.


Notez que les conseils prodigués ici peuvent ne pas convenir à toutes les femmes : faites-vous conseiller par un professionnel de santé qui vous guidera dans un choix personnalisé au vu de votre problématique.